PIERRE À LAYA

vertical
dalle-raide
devers leger

C’était la falaise phare de la Vallée de l’Arve dans les années 80, désormais presque entièrement rééquipée. C’est toujours une très belle falaise mais ce type d’escalade, technique, n’est plus très à la mode. Le calcaire est généralement plus ou moins vertical, avec des réglettes, écailles, gouttes d’eau, fissures, bossettes, adhérences et quelques trous. La falaise est longue, ce qui exclut de faire des allers-retours entre des secteurs les plus éloignés. La plupart des voies sèchent vite après de grosses pluies. Le soleil arrive vers 11 h en heure d’hiver, le secteur Ensoleillade étant évidemment le plus rapidement servi, mais de la mi-novembre à la mi-janvier, il se couche vers 15 h. Le pied de la falaise est étroit par endroits (danger pour les enfants).

Accès :
Se garer à Arâches, sur la place en face de l’église. Rejoindre à pied le haut du village (chemin de Musillon puis pancarte «Le Serverey, Les Carroz»). Suivre un large chemin en bordure de bois puis dans un grand pré, puis un sentier (pancarte «Falaise»). N’oubliez pas de refermer les clôtures.
0
Moulinettes au total

Cotations des moulinettes

0
3/4
0
5
0
6
0
7
0
8
0
9

TABLEAU DÉTAILLANT LES COTATIONS DES MOULINETTES

Nombre de voies (indications à gauche du tableau) par cotations (indications en bas du tableau)

Grimpe
3/5
Cadre
3/5

Hauteur : 10 à 37m

Rocher : Calcaire

Approche : 15min

Altitude : 1000m

Orientation : Ouest

Pluie : 10 voies grimpables si pluie faible et 0 voie grimpable si pluie forte

Période : Mars à novembre

Enfants : Danger à ★★☆☆

Falaise de la Pierre à Laya : On achève bien les chevaux (7b).
Falaise de la Pierre à Laya : Vivement dimanche (7b).
Falaise de la Pierre à Laya : Fissure express (6c).
Falaise de la Pierre à Laya : Palou (7a).
Falaise de la Pierre à Laya : Vivement dimanche (7b).
Falaise de la Pierre à Laya : Coup de sapi (6a).
Falaise de la Pierre à Laya : Docteur j'ai peur (7c) Photo Judith Spancken
Falaise de la Pierre à Laya : Docteur j'ai peur (7c) Photo Judith Spancken
Partager cette falaise